Les blogs | Le blog des correspondants

« Initiative pas très populaire | Accueil | oskar descend de son minaret pour precher la bonne parole »

Publié le 17 décembre 2010 à 16:50 dans Paris

Xavier Mathieu, c'est une "gueule", une énergie et un bagout qui ont fait de lui l'une des figures du très long mouvement social qui a accompagné l'agonie de l'usine Continental de Compiègne. Un militant CGT qui a envoyé aux roses le leader de son syndicat Bernard Thibault, qui se revendique d'extrême-gauche, mais qui n'aime rien tant que la pêche et les promenades en forêt avec sa famille. On l'avait un peu perdu de vue, tout comme ses camarades de lutte qui pour la plupart n'ont pas retrouvé de travail. Mais avec son look de Gabin des piquets de grêve, il ne pouvait pas échapper longtemps à l'oeil avisé d'un metteur en scène

 

 

Jean-Philippe Schaller, à Paris

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e20148c6d4e2d5970c

Liste des trackbacks de bruler les planches, pas les usines:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

> Choisissez sur la carte le pays qui vous intéresse
Les correspondants de la RTS à travers la planète tiennent journal

Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      

Catégories

Archives

Flux RSS